ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

Résultats de la recherche

19 résultats.

Le retour de la guerre froide ?

« La guerre froide est de retour », a récemment averti le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, dans un contexte international où les vieux tambours de guerre s’éveillent à nouveau, sous d'autres visages et d’autres méthodes

La Loi Helms-Burton : parlons-en clairement

Il s’agit du principal instrument juridique du gouvernement de la Maison-Blanche contre Cuba, qui vise à faire de nous une de leurs dépendances coloniales

À Cuba, ce sont les Cubains qui commandent

Le président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, a répondu à l'annonce faite par le gouvernement de Donald Trump selon laquelle à partir du 2 mai sera appliqué « le droit d'engager une action en vertu du titre III de la Loi sur la liberté » et aux déclarations du Secrétaire d'État Mike Pompeo, publiées dans un message sur le site officiel du Département d'État des États-Unis

La Havane, courageuse et solidaire, nous unit

Celui a perdu sa maison a un toit chez le voisin, le blessé est secouru immédiatement, les gens mobilisés donne tout, se donne tout entiers

La guerre symbolique contre le socialisme

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale avec la création du front idéologique pour dominer le monde, Allen W. Dulles, directeur de la CIA de 1953 à 1961, conçut la culture comme le théâtre d'une guerre de longue haleine dans l’Europe détruite d’après la guerre

Le Venezuela face aux créateurs du chaos

LE Venezuela est soumis à une intense thérapie du chaos. Campagnes médiatiques systématiques, lobbying permanent, tendance à commettre des actes violents contre des secteurs de la classe moyenne, le tout dans le cadre d’un plan bien établi.

Les histoires macabres de la CIA

D’anciens scientifiques nazis, experts en interrogatoire, torture et manipulation mentale participèrent au programme MK-Ultra. Beaucoup de ces « hommes de science » étaient recherchés depuis le procès de Nuremberg, mais se trouvaient en sécurité aux États-Unis grâce à l'opération Paperclip [recrutement de scientifiques nazis] sous la protection du gouvernement des États-Unis