ORGANE OFFICIEL DU COMITÉ CENTRAL DU PARTI COMMUNISTE CUBAIN

LUANDA.— « Kifangondo et Cuito Cuanavale sont des espaces de la géographie et de l’histoire angolaises qui nous sont chers et qui font vibrer la sensibilité patriotique des Cubains », a déclaré hier le Premier vice-président Miguel Diaz-Canel, lors de sa visite du Musée national d’histoire militaire, à Luanda, dans le cadre de son séjour en Angola, où il a assisté à la cérémonie officielle d’investiture du président João Lourenço.

Candido Van-Dunem, ministre des Anciens combattants et vétérans de guerre et directeur de cette institution qui recèle environ 10 000 pièces liées à l’histoire de ce pays d’Afrique, a servi de guideauPremier vice-président cubain.

« Je pense que ce musée a l’énorme responsabilité de faire connaître cette belle et héroïque page de l’histoire aux générations futures », a écrit le dirigeant cubain dans le Livre d’or.

« Nous, les Cubains, sommes fiers de cette histoire. C’est une fierté saine et dénuée de toute vanité », a-t-il déclaré par la suite.

Et d’ajouter : « Nous sommes venus sur cette terre pour lutter, aux côtes de nos frères angolais, pour l’indépendance, et ensuite contribuer à la paix et la reconstruction du pays ».

Miguel Diaz-Canel s’est ensuite réuni avec un groupe de coopérants cubains en mission dans ce pays d’Afrique.

Son programme a également comporté un hommage au commandant internationaliste Raul Diaz-Argüelles, mort au combat le 11 décembre 1975, soit un mois seulement avant la proclamation de l’indépendance de ce pays.

Il a également été reçu par le président João Lourenço, lors d’un entretien où les deux parties se sont félicitées des liens historiques et d’amitié entre les peuples de Cuba et d’Angola.

Le Premier vice-président prévoit aujourd’hui de visiter le monument au Héros de la bataille de Kifangondo, qui eut lieu le 10 novembre 1975.